Etudes interactives du CRI

Projet de recueil d'associations Spondylarthropathie - Sclérose en plaques

Retourner à la liste complète des études archivées

Ce travail a fait l’objet d’une publication dans Annals of Rheumatic Diseases :
Coexistence of spondyloarthropathy and multiple sclerosis: a series of 21 cases.
Wendling D, Flipo RM, Breban M, Bouquillard E, Varin S, Dernis E, Frocrain L, Gaborit P, Lioté F, Martin A, Sichère P. 
Ann Rheum Dis. 2008 Jun;67(6):901-3

Situation du problème:
Peu de publications ont rapporté des cas d'association SA-SEP, et la relation potentielle entre les deux affections reste sujette à discussion. Après les publications initiales de Thomas (2 cas de SEP parmi 45 SA), de Mathews (3 SEP parmi 59 SA) et Kahn (2 SEP parmi 196 SA), aucune conclusion formelle n'a pu être formulée (Calin, 1989). Il s'agissait dans ces cas de spondylarthrite ankylosante.
Il convient d'emblée de distinguer une association vraie SA-SEP de certaines manifestations neurologiques décrites au cours des SA. Ces dernières comprennent :

  1. les manifestations neurologiques centrales, d'origine rachidienne (fractures, spondylodiscites, atteintes de la charnière cervico occipitale), d'origine non rachidienne (lésions médullaires non compressives posant dans cette situation un réel problème de diagnostic étiologique)
  2. les manifestations neurologiques périphériques (sténoses canalaires, atteintes méningo radiculaires, syndromes de la queue de cheval).

Cette association potentielle SA-SEP revêt toute son importance avec l'augmentation prévisible de l'utilisation thérapeutique des agents anti TNF-a dans les SA, en rappelant que ces agents biologiques sont susceptibles d'induire des manifestations neurologiques de type SEP.

Objectif de l'étude:
Réunir, par l'intermédiaire du potentiel du CRI, un nombre suffisant d'observations d'association SA-SEP, en élargissant l'inclusion à l'ensemble des spondylarthropathies. Ceci devrait permettre de décrire, à partir d'une série conséquente, les caractéristiques des malades présentant une telle association.
En cas de nombre suffisant (25 à 30) , cette série serait comparée (appariée en âge, sexe, ancienneté de la maladie) à une série de SA sans signe neurologique, dans le but d'individualiser des facteurs associés ou prédictifs de l'association SA-SEP.

D Wendling

Références

  1. Thomas DJ, Kendall MJ, Whitfield AG - Nervous system involvement in ankylosing spondylitis.
    Br Med J. 1974;1:148-50
  2. Matthews WB - The neurological complications of ankylosing spondylitis.
    J. Neurol Sci 1968;6:561-73
  3. Khan MA, Kushner I - Ankylosing spondylitis and multiple sclerosis: a possible association.
    Arthritis Rheum. 1979;22:784-6
  4. Calin A - Is there an association between ankylosing spondylitis and multiple sclerosis ?
    Ann Rheum Dis 1989 ; 48 : 971-2