Etudes interactives du CRI

ETUDE PARAP-1 - Syndromes paranéoplasiques et immunothérapie anti-PD (L) 1

Retourner à la liste complète des études en cours

La fréquence des complications immunes liées à l'utilisation des anti-PD(L)1 va augmenter considérablement dans les prochaines années. L'impact des anti-PD(L)1 sur la survenue et l'évolution de manifestations immunologiques paranéoplasiques est inconnu.

La prise en charge est non-codifiée pour les patients ayant un syndrome paranéoplasique et qui relèvent d'un traitement anti-PD(L)1.

Ceci justifie la réalisation d'un recueil large et national des observations.

Le but de cette étude est

  1. D'évaluer la tolérance des anti-PD(L)1 chez les patients ayant un antécédent de syndrome paranéoplasique.
  2. D'évaluer le risque de survenue d'un syndrome paranéoplasique chez les patients traités par un anti-PD(L)1.

Les critères d'inclusion sont :

  • Patient adulte ≥ 18 ans et traité pour une indication oncologique ou hématologique par une immunothérapie anti-PD(L)1 sur la période juin 2013 – juin 2021 et ayant :
    • un antécédent (actif ou inactif) de syndrome paranéoplasique, comme défini ci-dessous (1)
    • ou développé un syndrome paranéoplasique, comme défini ci-dessous (1) en lien avec le traitement anti-PD(L)1
  • Syndrome paranéoplasique avec symptômes de tout grade de sévérité, à partir du moment où l'événement est considéré comme médicalement significatif par les investigateurs.

» Pour en savoir plus, téléchargez le synopsis complet de l'étude

Si vous avez de tels patients, merci de nous contacter :
- Dr MICHOT
(jean-marie.michot@gustaveroussy.fr), Institut Gustave Roussy
- Pr Olivier LAMBOTTE (olivier.lambotte@aphp.fr), Médecine Interne Immunologie Clinique, Hôpital Bicêtre