Etudes interactives du CRI

Etudes interactives en cours

| Aller à la page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |


2020
Manifestations articulaires de l'infection à SARS-CoV-2 (COVID19)

En marge de l’épidémie COVID-19, des nouvelles réflexions émergent sur l’éventuel lien entre l’infection par SARS-CoV-2 et notre spécialité. Si les manifestations rhumatologiques ne sont pas au premier plan de l’infection par le COVID (à la différence des pseudo-engelures, de l’anosmie, ou de manifestations neurologiques décrites de manière plus récente), certains cas ont été rapportés de maladies rhumatologiques inflammatoires au décours de l’infection par le COVID.


2020
Les inhibiteurs de JAK dans la maladie de Still de l’adulte ou la forme systémique de l’Arthrite Juvénile Idiopathique : appel à observations

L’objectif de cette étude est savoir si vous avez dans votre file active des cas de patients avec une maladie de Still de l’adulte (MSA) ou une forme systémique de l’arthrite juvénile idiioptahique (FS-AJI) traités par des inhibiteurs de JAK. Ses objectifs : établir la plus grande série de cas de MSA et de FS-AJI traités par des inhibiteurs de JAK, décrire le mode évolutif et la réponse au traitement de la MSA et de la FS-AJI des patients sous inhibiteurs de JAK, évaluer le profil de tolérance des inhibiteurs de JAK chez les patients atteints de MSA ou de FS-AJI


2020
French COVID-19 cohort (projet REacting)

Nous travaillons, depuis le début de la crise française, de concert avec les autres sociétés savantes, et avons donc participé à la rédaction des fiches de la SFR et de la FAI2R. Vous trouverez sur les sites de la SFR et de la FAI2R les dernières actualisations.
En outre, il nous semble indispensable d’améliorer nos connaissances sur les conséquences de l’infection virale chez nos patients atteints de rhumatisme inflammatoire chronique, sous traitement conventionnel ou non. Nous avons donc besoin de l’aide de l’ensemble de notre communauté pour obtenir ces renseignements.


2020
Effet du Rituximab en cas de kératite ulcérante périphérique chez un patient présentant une polyarthrite rhumatoïde

La kératite ulcérante périphérique (PUK) est une complication ophtalmologique sévère et rare de la PR. Elle attient préférentiellement les PR anciennes et sévères et est considérée comme une vascularite. Le traitement de référence reste le cyclophosphamide. Le rituximab pourrait être une alternative intéressante compte tenu d’une part d’une meilleure tolérance et d’autre part de son efficacité dans la PR.


2020
Etude MyélHémoStill : Enquête nationale sur la maladie de Still ou Pseudo-Still associée à un syndrome myélodysplasique ou myeloprolifératif

Nous souhaitons étudier les cas de syndrome myélodysplasique ou myéloprolifératif avec une symptomatologie évocatrice de maladie de Still de l’adulte.
Les objectifs de cette étude : décrire les spécificités de la MSA/pseudostill en cas d’association à une MSD/LMMC/SMP, décrire quelles sont les MSD/LMMC/SMP présentant des symptômes évocateurs de MSA, évaluer l’impact pronostic d’une telle association, décrire la réponse de ces pseudostill aux thérapeutiques usuelles de la MSA, comparer la cohorte de pseudostill/hémopathie par rapport à une cohorte de MSA...


2020
Appel à observation de patients atteints d’endocardite de Libman-Sacks

L’objectif de ce projet est de colliger des observations de patients atteint d’endocardite de Libman-Sacks (ELS) afin de décrire le contexte épidémiologique de survenue de l’ELS, le meilleur core set d’outils diagnostiques pour permettre un diagnostic précoce, les manifestations cliniques et biologiques de l’ELS, ainsi que ses complications et la prise en charge thérapeutique actuelle de l’ELS, dans le but de développer des recommandations de prise en charge de l’ELS basées sur de l’evidence-based medicine 


2020
Méningite aseptique récurrente à polynucléaires neutrophiles : une maladie auto-inflammatoire ?

Les méningites récurrentes aseptiques (MRA) sont définies par la survenue d’au moins 2 épisodes de syndrome méningé fébrile associée à une pleiocytose à l’analyse LCR, sans documentation bactériologique, avec normalisation clinique et biologique entre les épisodes. [...] Notre hypothèse est qu’il s’agit d’une maladie auto-inflammatoire (MAI) avec neuro-inflammation comme expression principale. Notre objectif est de décrire les caractéristiques phénotypiques, évolutives, et génétiques des MRA.