La Base d'Images du CRI

Maladie de Horton

Rubrique réalisée par le Pr Eric Hachulla
(Service de Médecine Interne, CHRU Lille)
Assisté de : Pr Loïc Guillevin
(Service de Médecine Interne, Hôpital Cochin - Paris), Dr P Labalette, Pr PY Hatron, Dr L Vinckier, Pr JL Pruvo, Dr M Perez-Cousin, Dr CA Maurage

Divers

Atteinte de l'artère temporale chez une femme souffrant de maladie de Horton.
Thrombose de plusieurs branches de artère ophtalmique
Ulcérations du sclap, complications rare de la maladie de Horton.
Atteinte des gros troncs au cours de la maladie de Horton ; sténose serrée de l'artère carotide primitive droite chez une femme atteinte de maladie de Horton.
Névrite optique ischémique
L'atteinte de l'artère temporale n'est pas pathognomonique de maladie de Horton, la périartérite noueuse, l'amylose ou comme ici un anévrisme septique sur endocardite peuvent mimer une maladie de Horton.
Anévrisme de l'aorte, complication habituellement tardive de la maladie de Horton
Atteinte des gros troncs au cours de la maladie de Horton ; sténose effilée et prolongée de l'artère axillaire droite.
Atteinte des gros troncs et maladie de Horton ; thrombose de l'artère sous-clavière gauche chez un patient atteint de maladie de Horton.
Synovite d’épaule chez un patient atteint de pseudo-polyarthrite rhizomélique
La raideur douloureuse des épaules est très caractéristique de pseudo-polyarthrite rhizomélique chez un patient atteint de maladie de Horton.
Infiltrat inflammatoire focalisé sur la limitante élastique interne, avec cellules géantes (HES x 200).
Artère temporale épaissie très évocatrice d'une artérite temporale Dans le cas présent, il s'agit d'une artérite à cellules géantes.
Coupe transversale d'une artère temporale chez un patient atteint de maladie de Horton : cellules géantes multinucléées à la jonction média-adventis située en haut à droite (coloration hématoxyline et éosine x 100).
Aspect échographique de l'épaule d'un patient atteint de pseudo-polyarthrite rhizomélique: bursite sous-acromio-deltoïdienne.
Aortite chez un patient atteint de maladie de Horton ; aspect épaissi de la paroi aortique.
Réduction du champ visuel chez un patient ayant une névrite optique aiguë.
Epaississement de la paroi de l'artère carotide primitive droite avec sténose de la lumière chez une patiente atteinte de maladie de Horton.
Halo hypoéchogène lié à un épaississement de la paroi de l'artère temporale ; section transversale de l'artère ; aspect échoDoppler.
La présence d'un halo hypoéchogène de la paroi de l'artère temporal a une sensibilité d'environ 40 % et une spécificité d'environ 79 % pour le diagnostic de maladie de Horton histologiquement prouvée.
Aspect au fond d'oeil d'une névrite optique ischémique aiguë au cours d'une maladie de Horton ; le nerf optique apparaît oedématié et pâle.
Localisation cérébrale métastatique chez un patient ayant un tableau clinique très évocateur de maladie de Horton : un diagnostic différentiel
Epaississement de la paroi de l’artère sous-clavière droite (img. gauche) et sténose complète de l’artère sous-clavière gauche (img. droite)
Aortite thoracique chez un patient atteint de maladie de Horton